LA PECHE AU COUP

LES APPATS

IrrĂ©sistible aux yeux des poissons, bon marchĂ© pour le pĂȘcheur, l’asticot est indĂ©modable. Du pĂȘcheur dĂ©butant au compĂ©titeur de haut niveau, tous ont recours Ă  ces petites larves de mouche ! 

AppĂąt Ă©conomique s’il en est, disponible partout et tout le temps, l’asticot intĂ©resse tous les poissons. Il peut s’acheter au litre, au demi litre, Ă  la boĂźte et mĂȘme parfois Ă  la cuiller. Bien qu’il soit efficace toute l’annĂ©e, l’asticot donne les meilleurs rĂ©sultats dans les eaux fraĂźches du printemps et de l’automne.

Le meilleur jour pour acquĂ©rir des asticots frais est le vendredi aprĂšs-midi ou le samedi matin, tout simplement parce que les marchands se font livrer en fin de semaine ! Il est possible d’estimer leur fraĂźcheur au premier coup d’Ɠil. Les asticots frais comportent une petite tache noire dans leur corps, il s’agit de nourriture en cours de digestion. Plus cette tache est grosse, plus l’asticot est de qualitĂ©. Une autre solution consiste Ă  prendre les asticots en main. En les touchant, il est possible de ressentir la souplesse de leurs corps. Plus ils vieillissent, plus ils sont durs et moins ils sont actifs.



La grande famille des asticots

Le FIFISE, de couleur rouge, au corps de petite taille plutĂŽt allongĂ©, fait merveille eschĂ© Ă  l’hameçon pour capturer les petits poissons. ParticuliĂšrement rĂ©sistant, il autorise plusieurs prises sans devoir ĂȘtre changĂ©.
Le PINKY est un petit asticot trùs actif qui s’utilise à la fois dans l’amorce et à l’hameçon. Trùs remuant, il peut remplacer ponctuellement le fouillis de ver de vase.
Le GOZZER est le plus rĂ©pandu, sa peau est fine et tendre. Il s’emploie aussi bien pour l’eschage que pour l’amorçage. Il sĂ©lectionne les gros poissons, ils peuvent ĂȘtre accrochĂ©s Ă  plusieurs sur le mĂȘme hameçon.
Le DAMIER, le plus gros, sert uniquement pour escher l’hameçon pour pĂȘcher la tanche, le carpeau et tous les gros cyprins.
Le CASTER (chrysalide) est un stade intermĂ©diaire entre l’asticot et la mouche. Bien qu’inerte il n’en est pas moins vivant et trĂšs efficace sur les gros poissons de fond, aussi bien eschĂ© Ă  l’hameçon qu’incorporĂ© dans l’amorce.

LES VERS DE TERREAU  

On les trouve dans de la tourbe, du terreau, du fumier, ils sont bien rouges, parfois trĂšs foncĂ©s. 
Tous les poissons aiment cet appĂąt, en toutes saisons. Il craint la chaleur.

Il se conserve dans du terreau, de la tourbe ou de la mousse humide. 

On peut l'utiliser entier pour les gros poissons ou en tronçon pour le gardon, goujon, vairon... 
On l'utilise Ă  la ligne flottante, posĂ©e ou en plombĂ©e. 

 

LES VERS D'EAU 

On les trouve dans les riviĂšres dans les endroits avec du sable mĂ©langĂ©s Ă  de la vase, sous les pierres ou dans les racines des plantes en bordure de l'eau, voir mĂȘme dans l'eau.

Il se conserve dans un seau d'eau, avec de la vase ou du sable dans le fond, il craint fortement la chaleur.

Tous les poissons sont friands de ce ver.
On l'utilise Ă  la ligne flottante, posĂ©e ou en plombĂ©e. 

 

LES VERS DE TERRE OU LOMBRICS 

On le trouve partout, celui qui me dit qu'il n'en trouve pas c'est qu'il n'a pas chercher, certes Ă  certain endroit on en trouve moins qu'Ă  d'autres mais on en trouve toujours, sauf quand il fait trop chaud, ou trop froid.

Il se conserve dans de la terre, de la tourbe, du terreau ou de la mousse humide et au frais. 

On peut l'utiliser entier pour les gros poissons ou en tronçon pour le gardon, goujon, vairon... 
On l'utilise à la ligne flottante, posée ou en plombée

 

Image

le fouilli


C'est certainement, comme le ver de vase, l'esche la plus connu qu'il soit. Se dĂ©veloppant dans la vase, il est directement en lien direct avec la faune aquatique, et tous Les Cyprins(Lex) en raffolent. On se le procure chez votre dĂ©taillant en papier journal de 250g ou 500g. On peut aussi, le rĂ©colter soi-mĂȘme, comme le ver de vase, mais ce procĂ©dĂ© reste dĂ©licat et contraignant. Il peut ĂȘtre utiliser, en bouquet Ă  l'hameçon, mais il est le plus souvent ajouter Ă  l'amorce.

Elle est issue d'un moustique, le chironomes(Lex)

Conservation : personnellement aprĂšs l'achat et avant toute utilisation, je le dĂ©colle Ă  l'aide de la farine de maĂŻs, il sera alors plus simple de l'ajouter Ă  l'amorce. En l'Ă©tat, il se conserve au rĂ©frigĂ©rateur pendant environ 1 semaine. Il est tout de mĂȘme possible de le congeler.

  


Image


le ver de vase

C'est certainement pour moi, l'esche la plus connu et le plus productif qu'il soit. Se dĂ©veloppant dans la vase, il est directement en lien direct avec la faune aquatique, et tous les cyprins en raffolent. On se le procure chez votre dĂ©taillant sous diffĂ©rentes formes, notamment pure, sur tourbe, en papier journal ou boites en plastique. On peut aussi, le rĂ©colter soi-mĂȘme, mais ce procĂ©dĂ© reste dĂ©licat et contraignant.

Elle est issue d'un moustique, le chironomes(Lex)

Conservation : au réfrigérateur

Service facile et accessible Ă  tous

Créer mon site