LA PECHE AU COUP

L'amorce

L'amorce.
Qu'est-ce qu'une amorce ?
L'amorce est un composĂ© de plusieurs Ă©lĂ©ments (farine, chapelures, tourteaux...) qui sert Ă  attirer le poisson en un lieu donnĂ©, afin de le pĂȘcher sur ce lieu d'amorçage. Sachant Ă  quel endroit va se trouver le poisson sur un fond invisible pour nous, on peut donc dire que l'amorce est un peu ''l'Ɠil du pĂȘcheur''.
En thĂ©orie, n'importe quelle amorce peut prendre n'importe quel poisson. Pourtant, la diversitĂ© naturelle de la gent aquatique est telle que certaines rĂšgles doivent ĂȘtre observĂ©es.
Ainsi, si beaucoup de poissons blancs sont apparemment identiques, les uns ne vivent cependant pas comme les autres. L'ablette, par exemple, ne se nourrit pas de la mĂȘme façon qu'une brĂšme, leur bouche Ă©tant "construite" diffĂ©remment. Ayant la bouche tournĂ©e vers le haut, l'ablette va plutĂŽt naturellement chercher sa nourriture vers la surface alors qu'au contraire, la brĂšme ayant la sienne orientĂ©e vers le bas aura tendance Ă  se nourrir sur le fond. (Voir dessin ci-dessous).
C'est pourquoi, sans pour autant employer des produits grandement diffĂ©rents les deux poissons pouvant manger Ă  peu prĂšs la mĂȘme chose la conception d'amorce doit toujours ĂȘtre prĂ©parĂ©e selon qu'on s'adresse Ă  un poisson Ă©voluant dans la couche supĂ©rieure de l'eau (l'ablette, ...) ou Ă  un autre vivant principalement sur le fond (brĂšme, 
).

 
Granulométrie :
En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, on utilise une amorce Ă  grosses particules pour le fond et une amorce Ă  plus petite granulomĂ©trie pour la surface. Si on peut, Ă  la limite, utiliser une "grosse" amorce en surface et une amorce Ă  fines particules sur le fond, il devient par contre trĂšs difficile, voire impossible, de pĂȘcher en surface avec une prĂ©paration trĂšs collante et lourde. C'est avant tout un problĂšme de poids.
L'amorce de surface, pour bien travailler Ă  cet Ă©tage supĂ©rieur de l'eau, ne doit jamais ni trop coller de façon Ă  Ă©clater en surface et y rester, ni ĂȘtre trop lourde pour ne pas descendre rapidement.
Bien au contraire, l'amorce de fond demande un minimum de collant et de lourdeur pour, Ă  la fois, descendre rapidement et bien tenir, tout en travaillant le plus longtemps possible.
 
Collant :
L'amorce doit ĂȘtre d'autant plus collante que la profondeur de pĂȘche est importante et/ou le courant plus ou moins soutenu, tout simplement, et c'est normal, afin que les boules d'amorce se dĂ©lient dans le temps au lieu de s'ouvrir instantanĂ©ment, lĂąchant toutes les particules au grĂ© du courant.
Mais attention! Collant ne veut pas dire boules indestructibles au fond de l'eau... ;-) .Le rĂŽle premier de l'amorce est de travailler afin d'attirer le poisson sur le coup de pĂȘche. Il faut donc, en gĂ©nĂ©ral, avoir une amorce qui travaille en plusieurs temps. C'est ici qu'intervient, outre les produits collants constituant la prĂ©paration, le serrage des boules.
Prenons l'exemple de 10 boules d'amorce à jeter : 4 seront fortement serrées, 4 autres le seront moyennement et les 2 derniÚres presque pas; ainsi, les 4 premiÚres tiennent bien le fond, se délient et libÚrent les esches au bout d'une demi-heure, les 4 suivantes le font au bout d'un quart d'heure et les deux derniÚres éclatent rapidement.

 
Couleurs :
Amorces claires ou sombres?
En gĂ©nĂ©ral, une amorce de couleur sombre attire davantage les poissons de petite et moyenne tailles et semble avoir moins d'attrait pour les gros sujets (sauf en pĂȘche difficile).
Au contraire, une amorce de couleur claire tente surtout les beaux poissons (brÚmes), mais ne maintient que trÚs modestement dans le temps les sujets de taille inférieure.
Effet du hasard, produits miracles? Ni l'un, ni l'autre. Prenez par exemple un gardon dans une riviĂšre oĂč le fond est brun-noir : il a le dos noir. Placez ce mĂȘme gardon dans un bassin oĂč l'eau est verte : deux heures plus tard il a le dos vert. POURQUOI ?
Tout simplement par phénomÚne de mimétisme avec son nouvel environnement et le nouveau fond. N'apparaissant plus comme une tùche au fond, il devient ainsi une proie moins facilement repérable par les carnassiers.
Le simple fait, donc, d'ĂȘtre en dĂ©saccord avec le milieu (en l'occurrence, tĂąche noire sur fond clair) rend le poisson peureux et peu enclin Ă  rester tranquillement sur la zone d'amorçage, sauf si... ce poisson a une taille assez respectable pour ne pas risquer l'attaque d'un brochet ou d'un sandre.
En partant de cette constatation, on comprend aisément qu'une amorce de couleur claire sélectionne avant tout, le gros poisson par crainte des plus petits, et qu'une amorce foncée intéresse davantage les petits sujets.

 
Senteur :
Prétendre qu'on comprend et que l'on sait réellement pourquoi telle ou telle odeur, ou arÎme, plaßt davantage à tel ou tel poisson ne serait pas sérieux. Dans ce domaine, on ne peut faire que des constatations servant de base et de référence.
Ainsi, on a pu observer qu'un produit riche en vanille donne d'excellents rĂ©sultats avec le gardon. La cannelle et ses dĂ©rivĂ©s sont plus efficaces que tous les autres pour la brĂšme. De mĂȘme, la fraise supplante actuellement le plus souvent n'importe quel parfum pour attirer la carpe.
En tout Ă©tat de cause, bien que l'on puisse allĂ©cher du poisson avec une amorce sans parfum, il est indĂ©niable que l'ajout d'un arĂŽme permet, en bien des cas, d'attirer et de retenir plus durablement le poisson sur la zone de pĂȘche.


Effets nutritifs :
Une fois le poisson sur le coup, il faut savoir le garder.
En prĂ©sence de poissons qui ne s'alimentent pas ou peu, l'amorce doit ĂȘtre relativement pauvre. ComposĂ©e de produits peu nourrissants (coprah, ...), elle doit cependant travailler constamment, afin de fixer l'attention du poisson pour qu'il reste dans la zone d'amorçage.
En revanche, lorsque les poissons s'alimentent normalement, notamment aux beaux jours, l'amorce doit ĂȘtre composĂ©e en grande partie de produits nourrissants et riches comme le tourteau de maĂŻs ou le PV1, de produits Ă  base de sucre comme les biscuits ou de la chapelure de pain.

 
 
Pour résumer, on choisit une amorce :


1.en fonction de l'eau (profondeur de pĂȘche, courant, fond vaseux, ...)
2.en fonction des poissons recherchés.

Service facile et accessible Ă  tous

Créer un blog design